Reconstruction mammaire par prothèse

Une chirurgie reconstructrice du sein à Bordeaux

En bref

L’intervention: La reconstruction du sein par prothèse permet de recréer le volume du sein avec un implant mammaire, parfois une expansion préalable est nécessaire.

Durée: Environ 1h30

L’hospitalisation: Ambulatoire

Le prix: entre 1500 et 2500 euros

La convalescence: Œdème et ecchymoses, soutien-gorge de contention nécessaire 6 semaines. Reprise du travail à 2-3 semaines et du sport à 1-2 mois.

Les risques: Infection, hématome, rupture, coque, déplacement de la prothèse, LAGC-AIM.

La douleur: modérée quelques jours.

Résultat définitif: 2 à 3 mois.

L’intervention

La pose de prothèse mammaire permet de recréer le volume et la forme du sein. Il faut cependant que la peau ait une certaine élasticité pour accueillir l’implant mammaire.

Cette pose de prothèse peut s’effectuer lors de reconstructions immédiates ou secondaires.

Cette technique peut être utilisée seule, ou être associée à un lipofilling ou à un lambeau de grand dorsal.

 

Il n’y aura pas d’autre cicatrice créée sur le sein, nous utiliserons votre cicatrice de mastectomie pour insérer l’implant.

Lors d’une reconstruction immédiate : la peau du sein est conservée ce qui nous permet de positionner la prothèse directement.

Lors d’une reconstruction secondaire : si la peau est assez souple, élastique et que la prothèse choisie est de taille modérée, il est parfois possible de placer l’implant définitif d’emblée.

Cependant, après radiothérapie, la peau peut perdre son élasticité nous n’avons pas la place de poser la prothèse. Dans ce cas, une étape d’expansion est nécessaire.

 

L’expansion permet de positionner une prothèse d’expansion, qui est une prothèse vide que l’on peut remplir. L’implant est donc mis en place dans le sein, et gonflé avec un peu de sérum physiologique. Le sein va donc être de taille modérée en post opératoire.

Une fois que la peau s’est détendue, nous pouvons gonfler cette prothèse (en piquant à travers la peau, au travers de la cicatrice, ce geste n’est pas douloureux) et gonfler la prothèse petit à petit en consultation. La prothèse sera gonflée toutes les semaines ou tous les 15 jours selon la tolérance de votre peau. En 2 à 3 mois nous aurons gonflé la prothèse d’expansion à la taille désirée et nous pourrons programmer une 2eme intervention 3 mois plus tard permettant d’enlever cette prothèse d’expansion et de placer la prothèse définitive.

4500
4500

Le post-opératoire

Cette intervention peut être moyennement douloureuse. Des antalgiques adaptés vous seront donnés les premiers jours relayés par des antalgiques classiques.

Le sein est souvent gonflé et bleu les premiers jours.

Un soutien-gorge de contention vous sera prescrit entre 4 et 6 semaines.

Le port de charges lourdes est contre-indiqué les 3-4 premières semaines, le sport peut être repris à partir d’1 mois / 1 mois et demi, et le travail à partir de J15 s’il est sédentaire.

Le résultat définitif est obtenu vers 3 mois après la pose de prothèse permanente.

Le résultat est généralement satisfaisant après la mise en place d’une prothèse si l’indication était bonne, cependant des imperfections peuvent persister : en volume, en forme et en symétrie.

 

Les principales complications peuvent être liées :

  • A la chirurgie : Hématome, infection, problème de cicatrisation
  • A la prothèse : coque, vague, déplacement, rupture

Avec certaines prothèses, une complication particulière est observée en France depuis 2011 s’intitulant : LAGC-AIM (Lymphome Anaplastique à Grandes Cellules Associé aux Implants Mammaire). Cette complication se présente par un sérome d’apparition tardif récidivant. Cette complication est exceptionnelle et plus d’information pourra vous être délivrée en consultation.

Les Tarifs

1500 – 2500 €

Les tarifs sont donnés “à partir de”, ils comprennent:

 Les frais de clinique, les honoraires de l’anesthésiste, le prix des dispositifs implantables (prothèse, acide hyaluronique…),  le salaire de l’infirmière aide opératoire, les honoraires du chirurgien

Ces tarifs varient en fonction de l’examen clinique, un devis personnalisé vous sera remis à l’issue de la consultation.

Avant / Après

Reconstruction immédiate du sein gauche par prothèse

Reconstruction immédiate du sein gauche par prothèse

Les Questions fréquentes

Est-ce qu'il faut changer les implants mammaires ?

Les prothèses mammaires ne doivent pas être considérées comme définitives. Certaines peuvent être bien pendant 30 ans et d’autres peuvent s’user au bout de quelques années par des micro-frottements quotidiens de la prothèse contre la glande mammaire. On propose en général un changement d’implant au bout de 10 et 15 ans ou en cas de rupture.

Qu'est-ce qu'une coque ?

Une coque est une membrane naturelle que le corps crée pour “isoler” la prothèse. En effet, votre corps crée cette petite membrane souple autour de tous les corps étrangers présents à l’intérieur du corps (écharde, piercing, implant contraceptif…)

Au départ cette membrane n’est pas perceptible. Au fur et à mesure des années cette membrane peut s’épaissir et entraîner cette coque. Si celle-ci devient gênante, vous pouvez vous faire ré-opérer pour l’enlever ou bien changer la prothèse

 

Que se passe t-il si la prothèse se rompt ?

La prothèse va pouvoir s’user avec les années et peut être un jour rompre. Le gel de silicone à l’intérieur est souvent cohésif c’est à dire qu’il garde sa forme et ne se répand pas dans le sein. De plus, la coque qui entoure la prothèse va contenir le gel qui pourrait s’échapper, c’est ce qu’on appelle une rupture intra-capsulaire. Rien de grave, il faut simplement changer l’implant. Si la rupture passe en dehors de la capsule (rupture extra-capsulaire) il faut également changer la prothèse mais dans un délai plus rapide (2-3 mois)

Est-ce que les prothèses peuvent entraîner des maladies ?

Vous avez peut-être déja lu l’expression “Breast Implant Illness”. Il s’agit de symptomes que pourraient ressentir des femmes porteuses de prothèses mammaires: fatigue, maux de tête etc… Malgré de nombreuses études que ce soit aux USA ou en Europe, nous n’avons jamais retrouvé de lien entre les implants et ces symptomes.

Est-ce que les prothèses augmentent les risques de cancer du sein ?

Les prothèses n’augmentent pas le risque du cancer du sein habituel (adéno-carcinome). Il existe un type de cancer particulier appelé le Lymphome Anaplastique à Grandes Cellules (LAGC AIM) qui ne concerne quasiment exclusivement qu’un type particulier de prothèse (Macrotexturée) qui ont été retirée du marché.

Fiche d’information de la société française de chirurgie plastique

Besoin de discuter de votre Projet de Chirurgie ou de Médecine Esthétique à Bordeaux ?

Parlez-en avec le Dr Quentin Kopp

Chirurgien esthétique à Bordeaux